Douleurs et hypnose

Vivre mieux ses douleurs avec l’hypnose thérapeutique.

Les douleurs et l’hypnose.

Selon la définition donnée par la plupart des dictionnaires :

« Ldouleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, associée à une lésion tissulaire réelle ou potentielle, ou décrite dans ces termes. »

 Les douleurs étant subjectives chacuns les ressent à des degrés différents. L’hypnose permet de suggérer une perception différente des douleurs.

Les douleurs aiguës et l’hypnose.

La douleur aiguë, celle que l’on ressent pour la première fois, lorsqu’on se tord la cheville par exemple, est un signal douloureux qui donne un certain avertissement au corps pour lui indiquer de se mettre au repos. Normalement, la prise en charge de cette douleur aiguë peut se limiter à du repos, ou la mise au repos d’une partie du corps, en attendant sa consolidation (plâtre par exemple), et des antalgiques. Les douleurs aiguës peuvent bien évidemment être prises en charge par l’hypnothérapeute, en attendant la prise en charge médicale du traumatisme. ( Bien évidemment pas à la place. Je le précise quand même, quand bien même, sur le lieu d’un traumatisme, par le plus grand des bonheurs, il pourrait y avoir une prise en charge par l’hypnose, cela ne vous dispenserait pas d’aller à l’hôpital contrôler la fracture et mettre en place les traitements médicaux adaptés sous prétexte que vous n’avez plus de douleurs).

Dans le milieu hospitalier, l’association de l’hypnose pour la prise en charge de la douleur est de plus en plus plébiscitée. En effet, quel praticien ne trouverait pas agréable de recoudre un patient dans le calme avec le moins possible de médicaments antalgiques voire anesthésiques ?

Après quelques jours, avec la cicatrisation, la douleur s’estompe et le temps fait le reste. La vie reprend son cours, et l’on peut à nouveau bouger comme si cet événement traumatique n’avait pas existé (ou presque).

 

Les douleurs chroniques et l’hypnose.

Oui, mais parfois la douleur, sans qu’on sache vraiment pourquoi devient chronique. Et ce n’est pas le but de cet article de savoir : «  pourquoi j’ai encore mal ? »

Que ce soit du fait d’un traumatisme ou d’une maladie chronique, de plus en plus de patients souffrent de façon chronique.

La douleur chronique toujours selon le dictionnaire, « est une douleur persistante qui compromet votre bien-être, votre niveau fonctionnel et votre qualité de vie. Elle peut être le résultat d’une blessure ou d’une infection ou une cause continue de douleur peut exister ». Il est même ajouté, «  au delà de trois à six mois, la douleur persistante et rebelle au traitement usuel est dite chronique. »

Vous souffrez. Ça fait bientôt quelques semaines, quelques mois que ça dure, voire des années. Cela vous empêche de bouger, de travailler, de faire vos activités de loisir. La douleur vous empêche de dormir, la douleur chronique vous réveille la nuit. Il n’y a plus que la douleur. Elle est là, tout le temps, en permanence. On se réveille parfois le matin, un peu surpris de ne rien ressentir, et puis si, elle est toujours là. Elle arrive et elle s’installe confortablement et durablement, du matin au soir. Ça joue sur votre moral. Les antalgiques ne font plus effet. On en change, on vous en donne des plus forts avec plus d’effets secondaires. Et c’est toujours peu efficace. On a un peu moins mal, mais on a toujours mal. Et puis le temps passe et la douleur est toujours présente. « C’est pas normal ! Elle devrait avoir disparu ».

C’est là que ça se complique. Vous avez mal, mais vous vous entendez parfois dire : «  il n’y a rien », « c’est dans votre tête ».

L’hypnose et les douleurs.

« Mais la douleur, je l’a ressens bien, j’ai mal, comment ça peut être dans ma tête ». Alors on vous conseille des méthodes dites alternatives. « Vous avez essayé l’hypnose ? Ça peut peut être vous aider ! »

L’hypnose est un outil thérapeutique qui permet de contrôler le niveau d’intensité de la douleur, pour gérer celle-ci, et/ou les émotions qui l’accompagnent, afin d’aider le patient dans un état de conscience modifiée, à retrouver une qualité de vie acceptable.

Les recherches ont démontré les effets positifs de la Transe hypnotique, de l’état hypnotique dans la perception douloureuse.

Dans l’analyse de Montgomery et al 2000, la douleur ressentie par 75% de la population étudiée souffrant de douleur chronique diminue voir même disparaît lors de la séance d’hypnose et est durable dans le temps.

« La douleur chronique est souvent décrite comme une Transe hypnotique négative au long cours. Une partie du monde intérieur du sujet est dissociée par rapport au reste. []. Le phénomène est chronique, c’est à dire fixe, stable, immobile. »

Claude Virot

La focalisation de l’esprit sur la douleur crée une dissociation chronique, pendant laquelle le patient utilise la quasi totalité de son temps et de son énergie à lutter contre sa douleur.

L’hypnose permet au praticien de faire découvrir au patient par des suggestions hypnotiques comment utiliser ses propres ressources et de développer de nouveaux outils personnels de gestion des différentes composantes de la douleur.

Faire de l’hypnose permet de mettre en route le processus de changements désirés et ainsi, sortir le patient d’une situation qui s’est figée.

Par ses suggestions, son langage métaphorique pendant la séance d’hypnose, le praticien en hypnose Ericksonienne permet au patient sous hypnose de se focaliser sur d’autres éléments que la douleur, de recadrer la situation et de l’amener à découvrir ses propres ressources pour la gérer.

Améliorer son confort avec une hypnothérapeute à Chomérac.

Lors de notre rencontre, j’écoute la partie inconsciente de votre langage qui met les mots sur vos maux. J’étudie avec vous les représentations de votre douleur et sous hypnose je vous propose de changer ces représentations pour retrouver du confort, un mieux être dans votre corps. Diminuer la douleur pour qu’elle devienne acceptable dans un premier temps, diminuer l’intensité des crises et augmenter l’intervalle entre celles-ci sont des objectifs que vous pouvez atteindre en peu de temps avec l’hypnose. Ensuite, avec quelques séances en cabinet et un peu d’entraînement, vous parviendrez à le faire vous même, à chaque fois que vous en aurez besoin en pratiquant régulièrement l’auto-hypnose.

 Comment me contacter ?

M'appeler

06 30 48 87 03

Adresse mail

hypnose.fc@orange.fr

Mon adresse

42, rue de l’arceau, 07210 Chomérac

Horaires d'ouverture

Lundi : 9h – 12h // 14h -19h

Mardi : 9h – 12h // 14h -19h

Mercredi : 9h – 12h 

Jeudi : 9h – 12h // 14h -19h

Vendredi : 9h – 12h // 14h -19h

Samedi : 14h30 -17h

Dimanche : fermé